Consommer bio, un geste simple, mais efficace pour protéger l’environnement

Consommer bio, un geste simple, mais efficace pour protéger l’environnement

Parfois, de petits gestes suffisent pour changer une vie et sauver la planète. Aujourd’hui, le monde dans lequel nous vivons est confronté à une réelle menace, celle de la destruction. Les menaces qui pèsent sur notre environnement présentent un enjeu majeur sur la préservation de notre écosystème. Mais malgré tout cela, on entre petit à petit vers un avenir « meilleur » en limitant notre empreinte écologique et en changeant d’habitudes de consommation. La prise de conscience de la population mondiale sur les impacts de ses actes sur l’environnement a fait naitre un style de vie, ou plutôt un mode d’alimentation favorable à la santé de notre système écologique. Il s’agit de l’agriculture biologique, un système de production qui permet de préserver les ressources ainsi que les équilibres naturels.

Contexte

L’agriculture biologique a pour objectif de produire des denrées alimentaires tout en créant un équilibre écologique. Sa spécificité réside sur une approche qui prévoit les éventuels problèmes relatifs à la production plutôt que de mettre en place des solutions après leur apparition. En effet, l’agriculture bio permet alors de limiter les impacts de la dégradation des ressources naturelles.

Dans l’agriculture conventionnelle, cette dégradation ne présente pas un coût visible. Mais les conséquences sont désastreuses pour l’ensemble de la population, mais également pour l’environnement. Alors en ne consommant que des produits bio, on participe lourdement à un système agricole responsable, soucieux de la santé de l’environnement. Mais en quoi le bio est-il avantageux pour l’environnement ?

Pour le maintien de la vitalité du sol et pour le respect de la biodiversité

Avec l’agriculture conventionnelle, on utilise généralement des engrais chimiques de synthèse. Par contre, dans l’agriculture bio, on n’utilise que des fertilisations organiques. Telles que les pailles, le compostage, les effluents d’élevage, qui permettent d’obtenir un teneur élevé en matières organiques. Notamment des vers de terre, des mycorhizes ou encore des araignées qui représentent respectivement un taux de 30, 40 et 90%. Par conséquent, les aliments produits sont plus riches en nutritions.

Par ailleurs, l’agriculture biologique permet de préserver les espaces naturels à l’intérieur et en périphérie des zones d’exploitation grâce à l’absence d’engrais et de traitements chimiques. En effet, la faune sauvage bénéficie d’un habitat propice.

Pour garantir la qualité des eaux

L’utilisation de traitements et de soins naturels pour les plantes en agriculture biologique permet d’éviter la contamination des nappes phréatiques et des cours d’eau. En utilisant des produits naturels qui sont inoffensifs pour la faune et la flore aquatiques, le milieu écologique des eaux et des rivières, etc. est préservé. Par conséquent, l’eau est libérée des décharges toxiques et les coûts liés à son traitement sont réduits.

Pour diminuer l’émission de gaz à effet de serre

Contrairement à l’agriculture conventionnelle, l’agriculture bio consiste à réduire l’utilisation des énergies fossiles et à limiter la nécessité en produits agrochimiques. Ces derniers exigent la production massive de combustibles d’origine fossiles. Par conséquent, opter pour l’agriculture bio permet de contribuer à la diminution de l’émission de gaz à effet de serre, car la diminution de l’utilisation des énergies non renouvelables a pour effet de diminuer le taux de carbone des sols.

Pour le bien-être de l’animal

Dans le cadre de l’élevage biologique, les animaux sont élevés de façon libre. L’utilisation de dalles de béton pour les porcs ou de cages pour les poules est bannie. Les animaux élevés ont un accès total à l’environnement extérieur. Et quand ils sont à l’intérieur, ils ont droit à une litière en paille (bio également). Quant aux soins, on ne procède pas à des traitements antibiotiques. En priorité, on utilise toujours des traitements naturels, à base de produits naturels.

Bref, le bio présente de multiples avantages, tant pour l’être humain que pour l’espèce animale, surtout pour l’environnement. Il est peut-être temps de consommer bio pour préserver notre écosystème.