Les lémuriens : espèces endémiques de Madagascar en voie d’extinction

lemuriens-madagascar

Si Madagascar attire de nombreux touristes, c’est en premier lieu grâce à la richesse de ses biodiversités. La grande île abrite de nombreuses espèces de faunes et flores. La majorité d’entre elles est endémique du pays. Les lémuriens font partie d’elles. Cependant, cette espèce est en danger. En effet, selon les études, 90 % de ces primates sont sur le point de s’éteindre. Pourquoi ?

Quelles sont les différentes espèces de lémuriens à Madagascar ?

Les lémuriens sont des faunes endémiques et symboliques de Madagascar. Le climat de type tropical de la grande île leur permet d’y vivre convenablement. Le pays compte plus de 101 espèces de lémuriens différentes. Il est certain que durant votre Madagascar Holiday, vous n’aurez pas le temps de toutes les voir. Cependant, vous pouvez croiser certains d’entre eux lors de la visite des parcs nationaux ou réserves naturelles.

Parmi les différentes espèces de lémuriens les plus souvent rencontrées, il y a :

  • le maki catta : il est le plus célèbre de cette espèce. Vous pouvez le connaître à travers sa queue en anneau noir et blanc, son pelage gris. Pour l’observer, visitez les forêts tropicales du sud de l’île, le parc national d’Isalo ou le réserve privé de Berenty ;
  • le sifaka ou le lémurien danseur : celui-ci est reconnaissable grâce à son pelage épais variant du blanc au noir. Sa queue est plus longue que son corps. Son déplacement est aussi très particulier. En effet, le sifaka se déplace sur ses deux pattes par grands bonds latéraux. En visitant le parc national d’Ankarafantsika, vous pouvez le rencontrer ;
  • l’aye-aye ou le lémurien nocturne : il est solitaire et très discret. Pour le voir, vous devez attendre la nuit. Il a des oreilles de chauves-souris et une queue d’écureuil. En l’observant, remarquez qu’il possède un doigt plus long que les autres. Il est si nombreux dans la région de Mananara ;
  • l’Indri ou le Babakoto : c’est le plus grand lémurien de la planète. Il a un pelage noir et blanc. Vous pouvez les découvrir dans la partie Est de la grande île comme dans le parc national d’Andasibe.

Ce ne sont que certaines espèces de lémuriens, mais elles sont si nombreuses dans les forêts de Madagascar. Malheureusement, leur vie est en danger en ce moment surtout pendant cette crise sanitaire.

Quelles sont les causes de la disparition des lémuriens à Madagascar ?

Parmi les différentes variétés de faunes qui existent à Madagascar, les lémuriens sont en danger critiques d’extinction. Plusieurs facteurs favorisent l’accroissement de leur disparition. La chasse au lémurien est l’un d’entre eux. Dans certaines régions de Madagascar, cette activité est très répandue pour subvenir aux besoins alimentaires des habitants les plus pauvres. A cela s’ajoute le phénomène de braconnage de ces espèces. Pour cette fois, elles sont vendues et domestiquées. En outre, la déforestation ne cesse d’augmenter dans plusieurs régions de l’île. Or, cela accentue la destruction de l’habitat de ces animaux.

A cause de ces différents facteurs, ces primates sont de plus en plus menacés. L’Union International pour la Conservation de la Nature (UICN) estime que 38 espèces de lémuriens sont en danger critiques, 44 espèces sont en danger et 23 espèces sont vulnérables. Le gouvernement malagasy a déjà pris des mesures pour protéger ces espèces. Il est soutenu par différentes organisations mondiales afin de préserver cette espèce unique de la planète. Cependant, il est encore très difficile de stopper la chasse. En effet, certains habitants ne sont pas encore informés sur les inconvénients de leur activité.

Ainsi, les lémuriens sont les principaux atouts de la grande île surtout dans le secteur touristique. Ils doivent être protégés pour limiter leur disparition.